La politique peut être renforcée par la musique, mais la musique a une puissance qui défie la politique ...

Nelson Mandela

BIOGRAPHIE

MUSICIEN

C’est à travers le piano que Nico Schoeters fait ses premiers pas dans la musique. Mais très rapidement il se tourne vers l’étude de la percussion. À Boom d’abord, avec Jozef Vervliet et Eric Buyle puis au Conservatoire Royal de musique d’Anvers avec des professeurs tels que Leo Ouderits, Carlo Willems ou Koen Wilmaers.
En 1998, il obtient son Master en Percussions avec Grande Distinction.​

Nico fait ses premières expériences orchestrales avec l’Harmonie Royale de Schelle, orchestre dans lequel il joue toujours aujourd’hui. Il a également joué avec le brassband Willebroek, le Festival Brassband et le "Kempisch Jeugdfanfare Orkest".
En 2001, il obtient la place de percussionniste au sein de
l’Orchestre National de Belgique et en 2009, il a l’honneur de faire la création mondiale à Gand (« De Bijloke »), de la pièce "Marimbarpie Rapsodie" de Janpieter Biesemans en tant que marimbiste soliste et accompagné par l’Orchestre National de Belgique.
En plus de son activité orchestrale, il joue régulièrement avec tout type de groupes ou ensembles, comme par exemple l’ensemble contemporain « Champ d’action ».

En tant que percussionniste, il a enregistré un grand nombre de CDs et a régulièrement été amené à jouer à l’étranger. Mais il n’en a pas pour autant oublié son amour pour le piano et s’est longtemps produit en concert avec son quartet de Jazz "Just Friends".

L’un de ses projets le plus récent est 'Cocktail Maison' , qu’il a mit en place avec Inge Smedts, première piccolo soliste à l’orchestre de la Musique Royale des Guides.
Lors de la soirée d’ouverture le 25 Mai 2017, Nico et Inge ont joué pas moins de   8 créations mondiales pour vibraphone/Marimba et flûte/piccolo/flûte alto. Sept de ces pièces furent spécialement écrites pour les deux musiciens par Piet Swerts, Jef Neve, François Glorieux, Klaas Coulembier, Etienne Houben,

Jan Huylebroeck et Bart Watté. La huitième pièce, Cosmopolydian,
fut écrite par Nico lui-même et c’est sa première création pour orchestre d’harmonie, vibraphone et flûte.


COMPOSITEUR

Outre l’interprétation, il s’est depuis longtemps mis à la composition musicale et en 2015, il est passé à l’étape supérieure en publiant ses oeuvres en collaboration avec la maison Metropolis Music Publisher. Actuellement, quelques pièces pour piano, une pièce pour orchestre d’harmonie et quelques pièces pour music de chambre ont été publiées.

Vous trouverez de plus amples informations sur le site.